La route pour guide et le rêve pour partition.

"N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace." Ralph Waldo Emerson

Derniers posts

10km d'Annecy

Publié le 17/04/2019, par vincel, dans Courses ,
Ne jamais oublier que l'on découvre à tout âge. Même comme "local", je n'avais jamais fait les 10km d'Annecy. Cette année, les organisateurs ont inversé les dates du semi et du 10km. Au niveau organisation, surement plus simple pour eux mais merci aussi en tant qu'athlète. Avant, vous aviez tendance à attendre les beaux jours pour commencer votre entraînement pour le semi pour espérer être bien sur la distance. Si l'hiver durait un peu, on pouvait vite se retrouver dans le dure par manque d'entraînement, maintenant plus de problème puisque le semi peut devenir un objectif de rentrée et normalement, moins de problème pour courir durant l'été. Un 10km demandant moins d'effort, il est tout à fait faisable avec peu d'entraînement et en prenant même du plaisir au sortir de l'hiver. Bravo aux filles annoncées plus nombreuses que les garçons. 
Alors qui vient l'année prochaine courir au bord du lac?

Pas besoin de "grands noms" pour trouver du bon ski

Publié le 9/03/2019, par vincel,

Cette saison, j'ai pu découvrir ou redécouvrir 2 stations d'un très bon niveau de ski.

 

La première au col de Plainpalais où il y un seul téléski et, sur le papier, une piste rouge et une bleue. Passé le besoin d'aller à la Féclaz pour prendre le forfait vu qu'il n'y a pas de caisse sur place, on peut se lancer. L'ambiance est bucolique et un peu vintage vu que vous serpentez au milieu des arbres. Malheureusement, vous découvrez au sommet que la piste bleue que vous pensiez parfaite pour les skieurs en besoin d'amélioration de ski (pendant que les plus expérimentés sont sur la rouge) est une vraie rouge avec entre autres 2 murs. Conclusion, si vous avez un bon niveau de ski, n'hésitez pas y aller skier, les pistes y permettent un très bel engagement physique.

 

La seconde à Seythenex, au pied de la Sambuy, 

où en plus de d'un très bon niveau de ski, vous profiterez d'une vue magnifique sur les Bauges, les Aravis et  au delà et vous y verrez même le lac d'Annecy.

 

Laissez vous tenter par ces stations que vous ne connaissez pas ou que le plan des pistes n'est pas si grand, vous pourriez être super surpris. Ne jamais oublier que l'aventure commence au bout de la rue.


Choisir et assumer

Publié le 29/01/2019, par vincel,

Choisir entre le verre à moitié plein et celui à moitié vide.

Un choix que certains ne veulent pas faire pendant que d'autres disent que c'est faire le choix entre l'optimisme et le pessimisme.

Ce n'est pas seulement cela 

Celui qui voit le verre à moitié vide a tendance à en vouloir encore plus. Certaines personnes verront en lui un ambitieux mais cette ambition risque d'être bloquée ou entravée par certaines limites (physiques ou législatives, par exemple, "mince je suis limité à telle vitesse sur la route") qui l'empêchent de "remplir son verre". Voulant toujours respousser les limites qui soi-disant le contraignent, il risque de ne pas voir les possibiltés réelles auquelles il a déjà accès. 

Celui qui voit le verre à moitié plein ne manque pas d'ambition mais il s'est mesurer l'Histoire qui a amené l'espace auquel il a déjà accès. Il sait qu'il y a des limites pour le respect entre chacun mais il ne se sent pas franchement bloqué par celles-ci ("je peux rouler jusqu'à telle vitesse sur la route"). Il s'est mesurer et prendre en compte les évolutions positives, dans le temps parfois long, de certains sujets même si tout n'est pas encore parfait et que des améliorations sont encore possible (rien n'est immuable). Par conséquent, il peut vouloir créer de nouvelles limites (qu'il estime ne plus correspondre à la réalité) mais elles seront toujours mesurées car, souvent, il n'y a pas besoin de tout chambouler pour que cela aille mieux. 


2018

Publié le 8/12/2018, par vincel, dans Voyages, Saint-Pétersbourg

Un proverbe rappelle que "Si tu ne sais pas où tu vas, souviens toi d'où tu viens." Il est donc important de connaître ses origines. 

Direction Saint Pétersbourg sur les traces natales de mon grand père.

Pierre le Grand voulait permettre à la Russie "d'ouvrir une fenêtre sur l'Europe". Plus de 300 ans après avoir été fondée, Peter (comme l'appelle les russes) est une fenêtre à la fois historique, moderne et intense. Vraiment à voir.

Les palais sont nombreux et magnifiques. Les églises orthodoxes (dont les sublimes cathédrales Notre Dame de Kazan, Pierre et Paul, Saint Isaac, 3ème plus vaste d'Europe, ou encore Saint Sauveur sur le Sang Versé) montre le côté très pieux des russes. Nous n'avons pas fait le tram (que l'on prend au milieu de la rue) mais nous avons pris le métro qui nous fait passer sous la Neva. Impressionnant de descendre à plus de 50 ou 60m de profondeur. On ne mange pas pour trop cher.

Aller à Peter ne peut se faire sans faire le musée de l'Ermitage et aller à Peterhof.

Peterhof se trouve à une trentaine de kilomètres de Peter. Vous pouver y aller en train ou en bateau, solution choisie, ce qui vous permet de voir la ville depuis le fleuve. Lundi oblige, nous avons vu le palais depuis l'extèrieur et ses jardins. Déambulant dans les jardins, on comprend très bien pourquoi certains l'appellent le Versailles Russe (l'un voulant être plus grandiose que l'autre). Nous avons trouvé le côté ouest plus calme que le côté est.

L'Ermitage, qui est en deux parties séparées par la place du Palais, est magnifique et grand. D'un côté, le palais d'hiver regroupant les oeuvres plutôt historiques (vous êtes dans un palais, n'oubliez pas d'observer aussi le lieu et ne loupez pas entre autre la chapelle) et de l'autre, le palais de l'état major avec les oeuvres plus contemporaines et un lieu grandiose dans sa modernité. Dans l'un vous composerez avec la foule ce qui contrastera avec le calme de l'autre. Profitant d'un billet combiné, nous avons fait les 2 dans la même journée ce qui fait presser le pas pour avoir la sensation d'en avoir bien profiter.

A refaire avec un billet combiné

mais plutôt un musée par journée.

Nous avons pu y vivre le 9 mai qui  marque la fin de 39-45 en Russie mais qui marque pour les russes la fin de la guerre patriotique. Pour celui qui veut ou pas connaître un sentiment patriotique, il faut vivre cette journée. Toute la ville est dehors pour le défilé militaire au sol puis aérien. Les vétérans sont acclamés comme des rock stars. Mais surtout, on comprend un peu ce patriotisme russe avec la marche du bataillon immortel sur la perspective Nevski. Imaginez les Champs Elysées noir de monde, défilant, chantant, criant et brandissant les photos des aïeux morts ayant fait une guerre. Impressionnant.

 

Pour savoir d'où l'on vient, il est aussi nécessaire de se poser et d'arrêter un instant.

Pour cela, nous avons passer un week-end dans les contreforts du Pilat où les bruits sont plutôt rares ce qui permet franchement de se 

ressourser. Nous y avons fait une partie de la Via Fluvia (piste cyclable qui va bientôt rejoindre la Loire au Rhône) à Riotord où vous entendez que les bruits de la forêt et de vos roues. Même si nous avons retrouvé de la vie active au Safari de Peaugres, l'ambiance est plutôt respectueuse du lieu, des animaux et des personnes qui y travaillent. Il est à noter évidemment que les enfants sont aux anges mais que les parents apprennent aussi (comme l'histoire de la reproduction controversée du tigre blanc en captivité).

Autre lieu de détente avec le lac de Barterand entre Belley et Culoz où (le jour où on y était) le calme règne. Une petite plage permet la baignade, un chemin permet de profiter du bord du lac avec une sculpture orignale dans la roche. Un lieu méconnu, apaisant et reposant avec les nénuphars et les fleurs qui flottent sur l'eau. A découvrir.

Alors oui, il faut mordre dans la vie à pleines dents mais il faut absolument prendre le temps de mâcher. 


Et si le respect était de faire autant attention à l'envers qu'à l'endroit car l'un n'existe pas sans l'autre?

Publié le 17/10/2018, par vincel,

Pour mettre en valeur cette question, deux photos du même lac.

Côté face, une magnifique photo devant un lac très calme et reposant. 

 

 

 

 

 

 

 

Côté pile, un lac qui, pour diverses raisons, a vu son niveau baisser de plus de 60 cm par rapport à celui habituel.

Ces photos pour mettre en avant le besoin de se poser la question "le besoin de mettre en avant le côté face ne se fait-il pas au détriment du côté pile?". Un peu de "Face, je gagne et pile, tu perds".

Avons nous bien tous conscience que tous nos actes ont des conséquences sur l'environnement que celui-ci soit à des milliers de kilomètres de chez nous ou au bout de la rue, ainsi que sur ceux qui y habitent et donc nous même?

Oui, je reconnais que cette phrase est un peu facile mais je ne suis pas sûr que tout le monde est bien cela en tête.

Pour cela, il faut bien avoir en tête que "Le passé est un phare et non un port" (proverbe russe) et que "Nous n'héritons pas la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants" (Antoine de St Exupéry).

Rien n'est immuable, ce n'est pas parce que cela n'a pas marché jusqu'à maintenant que cela ne marchera jamais ou inversement, ce n'est pas que ça a marché et que ça marche encore, qu'il n'est pas nécessaire de se poser la question de savoir si cela marchera toujours demain. Le changement n'est pas obligatoirment pervers.

Aujourd'hui, on nous demande de changer.

On nous demande d'être aussi exigeant avec nous même qu'avec les autres (comme par exemple, faisons nous autant attention à nos déchets à la maison qu'en vacances et ainsi respectons nous les personnes qui vivent sur notre lieu de vacances comme nous aimerions être respectés par les personnes qui visitent notre lieu de vie?). On nous demande de remettre à sa juste place la voiture, c'est à dire un moyen de locomotion avec un seul code de la route et non une valeur de réussite sociale avec chacun ses règles. On nous demande d'accepter enfin qu'on ne peut pas voir tout du Monde et que les vacances ne sont pas faites pour consommer du temps et de l'espace (pour réussir ses vacances, est-il nécessaire de plier ses bagages à 7 heures du matin dans un hôtel et de les déplier à 21 heures dans un autre en ayant empilé les sites dans la journée. D'ailleurs est-il nécessaire de faire un pays ou est-il nécessaire d'aller dans un pays pour le vivre? Perso, je préfere aller dans un pays que faire un pays car je ne pourrais jamais le comprendre en 15 jours de vacances). On nous demande de comprendre enfin que se simplifier la vie nous permet de mieux profiter de celle-ci (qui est longue, je le rappelle; c'est l'humain qui se la raccourcit en oubliant la patience). ...

Il ne faut pas oublier que les vieilles pierres se trouvent dans le passé; elles nous racontent l'histoire et nous donnent l'experience pour comprendre le présent mais ce sont les rencontres vivantes qui font l'avenir.

Ok, je suis prêt à changer car je sais que l'immédiateté joue avec nos émotions et empêche nos réflexions et je ne veux plus regarder une photo sans avoir conscience de ce qu'elle ne montre pas.

Et vous?

 


2017

Publié le 18/08/2017, par vincel, dans Voyages, Fouras

La belle Charente-Maritime

Basés à Fouras, belle cité balnéaire situé entre Rochefort et la Rochelle où le bord de l'océan y est très agréable avec les carrelets (cabane de pêcheurs) avec une retenue d'eau de mer pour se baigner à marée basse et vue sur Ford Boyard.

Nous avons parcouru le bocage avec une visite à Brouage, très intéressante visite, et à l'île Madame. Deux journées sur l'île d'Oléron nous ont été nécessaire pour profiter du lieu. Une première où nous avons parcouru l'île en passant par la citadelle de Château d'Oléron, en étant réellement seul sur la plage de Bellevue (plage qui touche la réserve intégrale du même nom) dans un silence à n'entendre que le calme de 

l'océan, en profitant de la plage aux Sables Vigniers où se trouvent des écluses à poissons (construction humaine faisant partie du patrimoine insulaire), en observant Fort Boyard depuis Boyardville (vous ne serez pas tout seul) et en profitant de la vue au sommet du phare de Chassiron (visite incontournable du Nord de l'île). La seconde nous a fait prendre le très connu mais intimiste P'tit train de St Trojan, situé au sud de l'île. Il emmène au Pertuis de Maumusson pour se baigner dans des baïnes à marée basse et à la plage de Gatseau, magnifique plage mais avec du monde. Ne surtout pas oublier d'aller voir la plage de la Boirée à St Denis avec son alignement de cabines de bain.

Nous avons moins aimé l'île de Ré qui est très jolie et qui permet la chasse aux palourdes à marée basse mais qui, étant plus petite, nous est apparu plus difficile à s'approprier car beaucoup plus de monde et moins d'endroits intimistes.

Nous avons fait l'Aquarium de la Rochelle par temps ensoleillé ce qui nous a permis de bien profiter à l'intérieur de tous les animaux marins car pas trop de monde. Une visite dans la ville toute proche s'impose. Un détour par la longue et belle plage de Châtelaillon avec les maisons face à l'océan qui portent toutes le nom des enfants des constructeurs sauf une qui est la maison sans nom à cause de la perte de l'enfant unique. Une visite à Rochefort avec l'histoire de la Corderie et l'Hermione est obligatoire. Pour agrémenter la visite, vous pouvez même vous essayer à la vie de marin avec l'Accro-Mât qui permet de se ballader entre trois mâts avec passerelles et ponts de singe. Sensations assez garanties surtout si un grain marin se lève quand vous y êtes.

Mais la Charente-Maritime n'est pas seulement maritime avec le bord de l'océan mais aussi belle à l'intérieur des terres avec beaucoup de châteaux entre autres. Nous nous sommes déguisés au château fort de St Jean d'Angle pour profiter d'une visite ludique avec questionnaire, les enfants adorent. Nous avons visité le château de la Roche Courbon avec un très beau jardin, une exposition de vieux jeux en bois et une ballade en forêt parlant de préhistoire. Nous sommes passé à côté du château de Crazannes où habitait le marquis de Caravaz qui a inspiré à Charles Perrault, le marquis de Carabace dans le Chat Botté.


 

Côté ballade, je vous conseille 

la cascade du Voile de la Mariée pour une ballade magnifique et intimiste dans le vallon du Nant de l'Eau salée (entre Chapeiry et St Sylvestre). Randonnée familiale très esthétique à faire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour ne pas faire à la montée la côte raide sous l'église de St Sylvestre. Une parenthèse très rafraichissante et verte dans le pays de l'Albanais.

le belvédère de la Cauche (depuis Ontex) avec une montée peut être un peu raide mais une vue magnifique sur l'avant pays savoyard et surtout des vues plongeants sur le lac du Bourget qui oblige à une baignade après la ballade.

 

Côté découverte, je vous conseille d'aller skier au Mont Saxonnex. Une station authentique avec un domaine peut être restreint mais d'une très belle qualité de ski et de neige mais attention à la "fraicheur". N'oubliez pas ces stations que certains appelent petites ou familiales car elles ont de très beaux domaines et des saisonniers ou même des bénévoles passionnés qui se battent pour faire vivre leur station.


2016

Publié le 4/08/2016, par vincel, dans Voyages,

En cette année, nous avons pu découvrir un logement insolite.

Et quel magnifique logement insolite avec la Caravelle.

La Caravelle qui fut le premier avion à mettre ses moteurs (des réacteurs Rolls-Royce) non plus sur les ailes mais sur le fuselage. Le 16 avril 1959, pour démontrer sa finesse, un vol plané (oui, j'ai bien dit plané) fut réalisé entre Orly et Dijon.

Nous avons trouvé cette caravelle dans les contreforts des Vosges versant ouest (à une trentaine de kilomètres de Remiremont). L'espace est très spacieux et si des 2 espaces, vous choisissez l'espace avant, vous avez accès au cockpit. Le bonheur pour les enfants... 

Avec cette caravelle, vous avez accès à un parc d'activités où les activités ne manquent pas. Imaginez une canopée, un toboggan aquatique et des labyrinthes entre des pierres, des saules, dans des tranchées,... où les rébus et les énigmes ne manquent pas. Mais une activité est, à mon goût, particulièrement bien trouvée: le Sentier pieds nus.

Imaginez près de 2km à faire avec un vrai contact avec la nature, celui du sol. Un peu d'attention à avoir pour savoir où mettre les pieds et vous voilà en train de marcher sur des épines de pins, des fonds de bouteille, dans la boue jusqu'au genoux,... tout en regardant des sculptures sur des rochers. Expérience validée par tous les âges.

Un dernier point pour finir. Trouver des lieux de restauration n'est pas simple, pas trop de souci à Plombières les Bains, par contre, très compliqué voir impossible à Bains les bains et Fontenoy. Vous pouvez aller sans souci car d'un très bon rapport qualité prix à l'Auberge du Coney entre Hautmongey et Bains les bains

 

Côté sport, course de ski de fond avec le Marathon des Glières, montée matinale du Semnoz pour aller voir le lever du soleil en montagne (toujours un grand plaisir) et découverte d'une belle course automnale à Genève : le R.E.R. Le Run Evasion Rhône qui est une très belle course nature qui longe le Rhône en vous faisant complètement oublier la ville, à faire.

 

Côté ballade, découverte du Mont Cordon (dominant le Rhône) et d'un nouveau chemin pour le Taillefer au-dessus du lac d'Annecy. 2 coups de coeur avec la Chapelle de Ligny (ballade familiale idéale à côté de Rumilly) et avec les arêtes de Rochefort obligé d'être encorder, vous profitez des contreforts de la Tournette et le lac d'Annecy à vos pieds.


2015

Publié le 9/09/2015, par vincel, dans Voyages, Vendée

Cette année, nous avons pu faire 2 voyages

Paris

Nous y étions en Mars. On découvre toujours quelque chose à faire à Paris. Nous avons découvert le musée Picasso, nous avons apprécié la visite du cimetière du Père Lachaise (une halte reposante qui contraste avec la frénésie de la ville), nous avons admiré la Sainte Chapelle. Une station de métro originale pour finir avec la station Arts et Métiers sur la ligne 11 façon Nautilus et un plaisir de voir l'envers du décor d'une émission de radio.

 

Vendée 

Basés dans une partie tranquille de St Jean de Monts, nous avons découvert la Vendée sous différents points:

- Point de vue venteux avec le Jardin du Vent de Notre Dame de Monts qui permet de "comprendre" un peu le vent. Vraiment à faire avec des enfants, il y a également des activités tel que contes en musique,...

- Point de vue tradition avec la Bourrine du Bois Jucaud dans les environs de St Gilles croix de Vie qui raconte la vie traditionnelle au début du 20ème siècle avec ses maisons en terre et ses toits en roseaux.

- Point de vue horizon avec Kulmino qui est un château d'eau où l'on peut monter au sommet pour avoir une magnifique vue sur le marais, la dune et l'océan.maisons traditionnelles du marais ainsi que le Moulin de Rairé qui est le dernier moulin de Vendée à fonctionner avec le vent, très instruvtif et sympa à faire car ils font une brioche (maison) super bonne arrosée d'un très bon cidre.

- Point de vue insulaire avec visite de Noirmoutier où il faut passer le Gois (toujours très beau), aller se perdre à l'Epine, l'Herbaudière ou encore le Grand Viel, faire un tour (où vous ne serez pas tout seul) au Bois de la Chaise, visiter l'Île aux Papillons où des papillons de toute sorte et couleur voleront autour de vous. Noirmoutier est bouché uniquement pour avoir accès à Noirmoutier en l'île, tout le reste de l'île vous êtes plutôt tranquille.

- Point de vue nature avec Biotopia à Notre Dame de Monts où est expliqué comment protéger la dune et sa faune et flore. Très instructif. Passage également à la Corniche Vendéenne avec du monde mais c'est bien de voir un peu de cailloux à la place du sable.

- Point de vue histoire avec Le Puy du Fou qui est impressionnant d'un point de vue technique, récit historique, gestion du flux (plus de 10000 personnes par jour tout l'été). Du monde donc mais le parc a été élu meilleur parc du monde avec des spectacles vraiment très travaillés. Vraiment à faire même si il est très difficile de tout faire en une journée. Attention, différence parfois entre les horaires d'ouverture du dépliant (10h avec le très gros flux) et réel (des spectacles commencaient à 9h30).

 


Au niveau sportif, cette année, j'ai pu réaliser la montée nocturne (pour la seconde fois) du Semnoz pour voir le lever du soleil ainsi que la Color'Annecy qui, pour une première édition, a tenu toutes ses promesses. Cela a été une promenade des plus colorée dans une superbe ambiance. A refaire.


2014: Sport

Publié le 20/12/2014, par vincel, dans Courses ,

Je garderais de cette année

La découverte : Le Trophée du Marchairuz

 Sous le col du Marchairuz, dans la combe des Amburnex, une belle course de ski de fond dont c'était la 44° édition en 2014, preuve d'une belle longévité. Le parcours en 2 boucles serpente au milieu des paysages classiques du Jura avec de belles mais courtes côtes. L'ambiance est agréable.

 L'insolite : Monter au sommet d'une montagne voir le lever de soleil

 Il faut se lancer et la ballade est belle. Un départ à 4H avec lumière et gilet fluo et vous voilà parfaitement équipé sur votre vélo. Essayez car le soleil à son lever est magnifique.

 

Autre course: la Montée du Nid d'Aigle en course à pied pour un défi magnifique dans un magnifique paysage.

 


2014 : La Touraine royal

Publié le 26/07/2014, par vincel, dans Voyages, Loches

La Loire et ses châteaux 

Amboise, Chambord, Blois, Le Clos Lucé,.... Des noms qui font rêver les amateurs de châteaux.

Nous avons visité la cité royal de Loches (avec une exposition sur les costumes de scène d'opéra) et son donjon où la vue est magnifque. Attention pour les sujets au vertige car les planchers interieurs n'existent plus (sensation de "puit"). Il faut visiter Chenonceaux (toujours aussi beau au dessus du Cher et ses deux jardins mais avec toujours autant de monde) ainsi que Cheverny, également très beau avec son grand parc, son exposition sur Tintin (décrochez le téléphone....) et sa soupe de chiens (ici, on pratique la chasse à courre avec une centaine de chiens qui sont nourris selon un rituel bien précis). Un certain spectacle à découvrir...

Préférence pour Chaumont sur Loire. Un chateau qui mélange architecture défensive gothique et achitecture d'agrément de la Renaissance avec une vue magnifique sur la Loire. Il a un parc très très beau avec de belles oeuvres d'artistes. Egalement à découvrir le magnifique Festival des Jardins très renomé.

Un passage obligé à Beauval et son Zoo niché dans un écrin de verdure au beau milieu de la campagne. A noter que les Pandas sont aussi intéressants que tous les autres animaux présents.

Passage sympathique à Tours et sa vieille ville, à Montrésor sur les bords de l'Indrois (à faire en dehors des horaires classiques de visite, foi d'habitante) et au beau village fleuri de Chédigny. Passage plus nuancé au parc de mini châteaux d'Amboise où les châteaux sont assez fidèles mais en rénovation pour un certain nombre (depuis combien de temps?).

Une région à faire et à refaire tant il y a de choses à découvrir. 


La carte des lieux visités


Mes albums photos

Catégories

Liens à voir

Archives

Mes amis

Derniers articles

Recevoir les actus du blog